CE SITE EST UNE ARCHIVE EN LIGNE DE LA PRÉSIDENCE DANOISE 2012 ET NE SERA PLUS MIS À JOUR.

Le programme et les priorités de la Présidence

Le programme de la Présidence danoise a été présenté officiellement le 6 janvier 2012 lors d’une conférence de presse à Copenhague. Dans le programme de la Présidence, on peut lire plus sur les dossiers les plus importants qui seront discutés pendant les six prochains mois, y compris les quatre priorités principales de la Présidence danoise:

  • Une Europe responsable
  • Une Europe dynamique
  • Une Europe verte
  • Une Europe sûre

Cliquez sur le lien en bas de page et lisez plus sur le programme et les priorités. Pour chacun des thèmes politiques retenus, vous pourrez aussi lire plus sur les dossiers spécifiques à l’ordre du jour pendant la Présidence danoise.

Mots de bienvenue du premier ministre, Madame Helle Thorning-Schmidt

Plus d’informations sur les priorités de la présidence

Le Danemark assura la Présidence du Conseil de l'Union Européenne à un moment où la crise économique et financière a confronté l’UE au plus grand défi qu’elle ait connu dans son histoire.. Il reviendra à la présidence danoise de garder l'UE unie et forte en présentant des résultats concrets dans les différents domaines qui peuvent faire progresser l’Europe et  montrer aux citoyens européens  la valeur et la nécessité de la coopération européenne. Pour sortir de la crise nous devons travailler ensemble.

Au sommet européen des 8 et 9 décembre, de très importantes décisions ont été prises pour stabiliser l'euro, notamment sous la forme d'un accord européen pour un nouveau pacte budgétaire. Les travaux qui assureront le suivi de cet accord prendront place au niveau intergouvernemental et ne seront donc pas menés sous la conduite d'une présidence semestrielle. La présidence danoise se tient néanmoins prête à apporter son aide si la demande en est faite. En tout état de cause, ce renforcement de la discipline budgétaire correspond aux objectifs de la Présidence danoise qui préconise « une Europe responsable »

En œuvrant pour une Europe responsable, dynamique, verte, et sûre, c'est une Union économiquement, socialement et environnementalement pérenne que la présidence appelle de ses vœux.

En particulier, la présidence danoise s’assigne quatre priorités fortes:
o Une Europe plus responsable
o Une Europe plus dynamique
o Une Europe plus verte
o Une Europe plus sûre
 
La Présidence danoise entend promouvoir une économie européenne responsable. L'Europe doit sortir de la crise, prévenir de nouvelles crises et  travailler de manière déterminée à stimuler  la croissance et la création d’emplois. Tous les Etats membres de l'Union Européenne doivent s'employer à redresser leurs finances publiques et à entreprendre les réformes nécessaires. C'est à cette condition que les économies européennes retrouveront la confiance des marchés, sortiront de la crise et retrouveront le chemin de la croissance. Les Etats européens n'ont pas suffisamment su observer ni faire respecter les accords et règles du jeu communes en matière de réformes. Lors du Conseil européen du 9 décembre, d'importantes décisions de renforcement de la discipline budgétaire ont été prises dans le but de stabiliser l'économie et ces décisions devront être concrétisées sous la présidence danoise. Cet objectif correspond parfaitement avec la volonté de la présidence danoise de promouvoir une Europe plus responsable. Nous avons également adopté le paquet sur le renforcement de la gouvernance économique, le fameux six-pack. La présidence danoise va maintenant se focaliser sur la mise en œuvre de ces nouvelles règles bénéfiques aux finances publiques, à la croissance et à l'emploi en Europe. Elle travaillera également à renforcer la surveillance et la régulation du secteur financier pour prévenir de nouvelles crises à l'avenir.

La présidence danoise apportera également sa contribution à l'établissement du nouveau cadre financier pluriannuel pour la période 2014-2020. En tant que présidence,  le Danemark cherchera à faire avancer les négociations le plus possible et à préparer les conditions pour la mise en place d'un accord par le président du Conseil européen Van Rompuy au second semestre 2012.

Pour sortir de la crise, il est tout aussi essentiel de relancer la croissance et l'emploi en Europe. Le marché unique est un des plus grands succès de l'Union. Afin de redynamiser l'économie européenne, la présidence s’engagera à développer les potentialités non exploitées offertes par le marché unique en attelant aux douze priorités identifiées par l'Acte pour le marché unique. Le marché intérieur doit notamment entrer pleinement dans l'ère du numérique, faciliter et sécuriser les achats en ligne et baisser les prix de la téléphonie mobile transfrontière. Il doit aussi servir à promouvoir les entreprises innovantes, une croissance plus verte et plus durable. L'effort communautaire en faveur de la recherche et de l'innovation doit également y contribuer. Dans cette poursuite du développement du marché intérieur, nous devons également garantir les droits des travailleurs et les règles régissant leur rémunération et leurs conditions de travail. Enfin, nous devons travailler à la création de nouveaux débouchés pour les entreprises européennes, tant dans le cadre de l'OMC que par des accords commerciaux bilatéraux avec des pays comme le Japon, l'Inde, le Canada et la Tunisie.
 
La présidence veut également passer à l'offensive en mettant une croissance verte et durable à son ordre du jour. L'objectif est de créer de la croissance sans dépenser d'énergie ni de ressources naturelles supplémentaires, ce qui est tout à fait réalisable. Ces dernières années, l'UE a mis en place une politique énergétique et climatique ambitieuse qui la place en tête des puissances mondiales en la matière. Un effort renouvelé doit nous aider à maintenir cette avance. Adopter des mesures qui améliorent le rendement énergétique et une exploitation plus rationnelle des ressources naturelles en Europe constituera donc un objectif clé. Nous allons travailler à mettre en œuvre le 7ème programme d'action communautaire pour l'environnement ainsi qu'une politique énergétique européenne ambitieuse à l'horizon 2050, en améliorant notre efficacité énergétique et en faisant plus largement appel aux énergies renouvelables. La voix de l'Europe devra en outre se faire entendre plus fortement au sommet de Rio+20 pour l'adoption de la feuille de route vers une économie mondiale qui favorise le développement durable. Nous travaillerons aussi à intégrer les aspects énergétique, climatique et environnemental à plusieurs domaines d'action communautaire, tels que la politique agricole, la politique de la pêche, la politique des transports et le marché unique. L’organisation du budget  de l'UE pour la période 2014-2020 devra refléter ces considérations.

Enfin, la présidence s’attachera à faire progresser des initiatives pour une Europe plus sûre. A l'ère de la mondialisation, la  coopération entre les Etats membres est nécessaire pour assurer la sécurité de leurs ressortissants et résoudre les problématiques transnationales internes. La présidence danoise s'emploiera à combattre plus efficacement la criminalité internationale et le terrorisme, et favorisera  un véritable système d'asile européen commun et un renforcement de la coopération Schengen pour une meilleure gestion des contrôles aux frontières extérieures de l'Union  A cause de sa clause d'exemption,  le Danemark ne pourra pas tirer tous les avantages de cette coopération. La présidence soutiendra aussi le renforcement de la politique étrangère et d'aide au développement de l'UE. Plus que jamais, à l'heure où semble se faire jour une nouvelle répartition de la puissance mondiale, il est crucial pour l'Europe de pouvoir s'exprimer d'une voix forte.