CE SITE EST UNE ARCHIVE EN LIGNE DE LA PRÉSIDENCE DANOISE 2012 ET NE SERA PLUS MIS À JOUR.

Voir la liste Actualités

Le ministre de la Justice veut renforcer la lutte contre le terrorisme en Europe

25-04-2012 09:22:00

Ministre Danois de la Justice Morten Bødskov

Photo: Conseil de l'Union européenne

Le ministre danois de la Justice Morten Bødskov, qui préside le conseil JAI, veut renforcer les efforts européens de lutte contre le terrorisme, et a donc mis cette question en tête de l'ordre du jour des discussions des ministres européens des affaires intérieures qui se réuniront à Luxembourg. Il souhaite également accentuer les efforts de lutte contre l'immigration clandestine.

Le conseil Justice et Affaires intérieures se réunira à Luxembourg les 26 et 27 avril prochains. Au cours de la première journée, les ministres de l'inté-rieur des Etats membres passeront en revue les sujets qui font l'actualité en matière d'affaires intérieures. La Commissaire européenne en charge des affaires intérieures, Cecilia Malmström, sera présente.

Le ministre de la Justice Morten Bødskov, qui préside le conseil JAI (jus-tice et affaires intérieures) souhaite mettre la lutte antiterroriste en tête de l'ordre du jour de la réunion ministérielle.

La présidence danoise cherchera entre autres à obtenir un consensus au sein du conseil sur la création d'un système PNR européen (Passenger Name Records) pour l'échange et l’utilisation des données privées des passagers aériens à des fins de lutte antiterrorisme, mais aussi anti-criminalité ou traite des êtres humains et trafic de drogue. Le Danemark restera en dehors de cette nouvelle coopération du fait de la clause d'exemption.

La présidence souhaite également que soit exercé un meilleur contrôle sur les substances chimiques utilisables pour la fabrication de bombes artisa-nales (précurseurs d'explosifs). Les Etats membres négocient actuellement un règlement européen dans ce domaine, et la présidence essaiera d'obtenir du conseil l'approbation d'une proposition de compromis interdisant aux personnes privées la détention de telles substances.

La lutte antiterroriste doit également être renforcée. Les évènements survenus récemment dans plusieurs pays européens en soulignent malheureusement la nécessité. A la réunion, le ministre de la Justice cherchera à ob-tenir du conseil l'approbation d'un certain nombre d'initiatives destinées à éloigner les esprits radicalisés des milieux extrémistes. Des méthodes particulières devront notamment être développées en vue d'engager un dia-logue ciblé avec les personnes fréquentant les milieux radicalisés.

La présidence présentera à la réunion un plan d'action européen de lutte contre l'immigration clandestine contenant quelque quatre-vingts mesures. Le besoin d'une coopération avec les pays tiers concernés, y compris à tra-vers l'application de la stratégie de l'UE  pour une approche globale de la question des migrations et de la mobilité, sera également discutée.

Le ministre de la Justice, Morten Bødskov :
Le terrorisme continue d'être malheureusement l'une des plus graves menaces sur la sécurité en Europe. Il peut y avoir des périodes pendant lesquelles nous n'y pensons guère, mais les tragiques évènement que sont le massacre d'Utøya ou les attentats de Toulouse sont là pour nous rappeler que notre sécurité ne peut définitivement être tenue pour acquise.

Le terrorisme est un ennemi aux multiples visages, et nous devons donc essayer de le combattre dans tous ses aspects.

Nous devons, de manière conséquente et efficace, poursuivre en jus-tice les personnes qui commettent des actes terroristes. Je souhaite contribuer à la mise en œuvre d'instruments d'investigation modernes et efficaces, car c'est la seule façon cohérente de lutter contre le terrorisme et les autres formes de grave criminalité, qui, à l'ère de la mondialisation, ignorent les frontières. C'est pourquoi je souhaite que nous nous mettions d'accord sur la mise en place d'un système européen d'utilisation des données sur les passagers aériens, qui est un important moyen d'investigation pour combattre le terrorisme. Du fait de sa clause d'exemption, le Danemark ne pourra toutefois pas participer à cette nouvelle coopération.
Nous devons aussi agir pour prévenir le terrorisme. Notamment en aidant les esprits radicalisés à ne pas fréquenter les milieux terro-ristes. Il s'agit d'intervenir partout où cela est possible, avant que les paroles ne se transforment en actes. C'est pourquoi, à la réunion de demain, j'en appellerai à un renforcement des efforts pour la déradi-calisation, et j'espère que mes collègues y répondront favorablement.

Un autre élément important de la prévention du terrorisme est de s'attaquer aux moyens dont disposent les auteurs d'attentats. Nous débattrons donc, au cours de la réunion, de la possibilité de limiter l'accès des personnes privées aux substances chimiques pouvant ser-vir à fabriquer des explosifs artisanaux. Nous avons malheureusement été témoins d'exemples tragiques d'emploi de bombes artisanales lié à des actions terroristes, et nous devons exercer un contrôle plus sévère sur l'utilisation de ces substances. "

Une conférence de presse sera organisée suite à la réunion (aux alentours de 17h30).

Le ministère de la Justice rendra également public un communiqué de presse contenant les principales conclusions des discussions de la journée.

Contact

Conseiller pour la presse : Jakob Thune
Tél.  +45 22 14 66 50, Courriel : jth@jm.dk

Ordre du jour : Lasse Boje
Tél. +45 40 16 99 17, Courriel : lon@jm.dk

Contexte

Le Danemark assume la présidence du Conseil de l'Union européenne (Conseil) au cours du premier semestre 2012. Le Conseil se décline en dix formations différentes selon les sujets à traiter, et le ministre danois de la justice occupe la présidence du Conseil justice et affaires intérieures (Conseil JAI).

Le Conseil JAI veille à ce que l'Union européenne soit un espace de « li-berté, de sécurité et de justice » et il est chargé de coordonner la coopéra-tion en matière de contrôle des frontières extérieures, d'immigration et d'asile, de protection civile, de droit pénal et de la coopération policière et judiciaire en matière pénale.

Le Conseil se réunit trois fois au cours de chaque présidence, et la réunion des 26 et 27 avril 2012 est la deuxième réunion formelle sous les auspices de la présidence danoise. Une réunion informelle du Conseil JAI s'est d'autre part tenue les 26 et 27 janvier 2012 à Copenhague.

Télécharger

Porte-parole

  • Conseiller personnel
  • Jakob Thune
  • Ministère de la Justice
  • Questions générales
  • Courriel: 

Lieu de réunion

Conseil de l'Union européenne
4 Place de l’Europe
Luxembourg

  • Actualité
  • Le ministre de la Justice veut renforcer la lutte contre le terrorisme en Europe